Le SNAPS vous souhaite une très bonne année 2021 et salue la création du pôle éducatif. C’est l’aboutissement d’un mandat de 8 ans pour nous sortir des DDI et des ministères sociaux, un mandat vital.

 

Notre rapprochement avec l’EN porte une nouvelle dynamique. La dimension éducative de nos missions doit reprendre tout son sens.

 

Auprès du SGMEN, le SNAPS a déjà obtenu satisfaction sur plusieurs points :

  • maintien de l’ensemble de notre statut et de nos modalités de travail,
  • retour à un mouvement annuel de corps pour les mutations,
  • suppression de l’avis annuel des directeurs dans le barème pour l’accès à la hors-classe,
  • pas de réduction budgétaire d’effectifs entre 2020 et 2021 pour les ETP transférés sur le BOP Education Nationale,
  • maintien des CTS comme cadres d’Etat avec affectation en DRAJES, etc.

 

Tout n’est pas parfait dans ce transfert, mais nous y travaillons et les relations avec le SGMEN sont satisfaisantes. Nous progressons sur la prise en compte du secteur JS dans les instances locales de dialogue social. Nous bénéficierons d’une action sociale moins abondante et il pourra y avoir des pertes ; c’est regrettable. La main-mise des préfets sur les missions sport reste un problème alors que leur dimension éducative doit être mieux prise en considération. Le SNU fait planer un risque sur nos missions, mais c’était déjà le cas au sein des ministères sociaux. Le SNAPS reste vigilant sur ces sujets.

 

Le SNAPS garde en ligne de mire, la réouverture du concours PS, car il est impératif de combler le déficit creusé par la suspension des recrutements pendant 2 ans. Le SGMAS, Bercy et l’ANS ont lâchement profité du transfert pour conserver, détruire ou récupérer des ETP JS à leur profit. Heureusement que le « grand frère Education Nationale » a limité les dégâts ! Pourtant, il faut désormais compenser ces pertes et lancer un plan de recrutement ambitieux.

 

Le dialogue social bat son plein. Le SNAPS est présent à chaque réunion et défend nos missions techniques et pédagogiques, nos modalités d’intervention, notre statut de fonctionnaires de l’Etat, l’existence d’un ministère dédié au sport et l’unité de nos fonctions CAS/formateurs/CTS au sein du métier de PTP sport.

 

Souhaitons que 2021 soit l’année du retour à la sérénité, tant vis à vis de la situation sanitaire que pour les agents JS et pour le sport en général.

Bonne année à toutes et à tous.