Le congrès du SEJS UNSA EDUCATION extraordinaire réunit le 23 juin 2016  a procédé à la quasi unanimité des voix à l’adoption de la motion suivante :

« Compte tenu des missions des Inspecteurs de la jeunesse et des sports, le SEJS considère que le meilleur choix d’orientation est de se rapprocher des ministères d’éducation pour  mettre en œuvre la politique de la jeunesse, des sports et de la vie associative ».

Il a été établi que l’organisation actuelle des missions de la jeunesse et des sports au sein des ministères sociaux et de leurs services déconcentrés était après 6 ans de RGPP/MAP, peu propice à l’optimisation des politiques éducatives en matière d’éducation à la citoyenneté, de lutte contre la radicalisation, d’engagement des jeunes, des rythmes scolaires et périscolaires et d’une éducation sportive et populaire susceptible de faire une jonction renforcée avec le temps scolaire de l’éducation.

La question d’une fusion de corps avec les inspecteurs pédagogiques régionaux IPR/IA bénéficiant d’un ratio de promotion de 38% et placés au même indice sommital que les IJS a également fait parti des pistes de travail lors de ce congrès avec des scenarii alternatifs au regard des fusions en cours actuellement au sein des corps technique et pédagogique de la jeunesse et des sports.